« (...) [ces] personnages de la scène médiatico-politique qui (...) miment la figure et le rôle de l'intellectuel (...) ils ne peuvent donner le change qu'au prix d'une présence constante dans le champ journalistique (...) et y importent des pratiques qui, en d’autres univers, auraient pour nom corruption, concussion, malversation, trafic d’influence, concurrence déloyale, collusion, entente illicite ou abus de confiance et dont le plus typique est ce qu’on appelle en français le "renvoi d’ascenseur" ». Pierre Bourdieu, « Et pourtant », Liber n°25, décembre 1995.

lundi 30 septembre 2013

Une ministre limitée verbalement, Fleur Pellerin.

Le 29 septembre le site de 20minutes.fr publie une interview de Fleur Pellerin, une ministre qui est au socialisme ce que 20 minutes est à l'information :

" (...) porteurs de projets (...)
des business angels (...)
le crowdfunding (...)
le cadre réglementaire du crowdfunding (...)
une plateforme de crowdfunding (...)
le crowdfunding (...)
les plateformes de crowdfunding (...) " .

dimanche 29 septembre 2013

La droite est au pouvoir (76).

Le 3 octobre 2012 le site du ministère du travail publie l'information suivante :

" Emmanuelle Wargon, nouvelle déléguée générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP)
Emmanuelle Wargon est diplômée de HEC en 1992, et de l’IEP de Paris en 1995. Ancienne élève de l’ENA en 1997 (Promotion Marc Bloch), elle a commencé sa carrière comme auditrice puis conseillère référendaire de la Cour des comptes de 1997 à 2001.
En 2001, elle devient conseillère technique de Bernard Kouchner, ministre de la Santé
[du gouvernement de " gauche " de Lionel Jospin], avant de rejoindre en 2002 l’Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des Produits de Santé) en tant que directrice générale adjointe.
De 2006 à 2007, elle a occupé les fonctions de directrice adjointe chargée de la coordination et du contrôle interne à l’AP-HP (Assistance Publique-Hôpitaux de Paris).
Elle a ensuite été directrice du cabinet de Martin Hirsch, Haut commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté, de 2007 à 2010
[du gouvernement de droite de François Fillon].
Elle a été secrétaire générale des ministères chargés des affaires sociales de juillet 2010 à septembre 2012 avant d’être nommée déléguée générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) le 3 octobre 2012. "

Le ministre du travail qui a nommé Emmanuelle Wargon DGEFP  est le " socialiste " Michel Sapin.

samedi 28 septembre 2013

Le Nouvel Observateur, cet asile du copinage.

Dans Le Nouvel Observateur du 29 août 2013 Grégoire Leménager rend compte du dernier livre de Fabrice Pliskin qui est un journaliste du Nouvel Observateur :

" Dans leur domestication boulimique des plus nobles activités humaines, Bouvard et Pécuchet s'étaient rendus coupables d'une négligence impardonnable : ils avaient oublié l'Art. C'est corrigé. Loué soit Pliskin, (...) 
le talent de Pliskin trouve, dans un éblouissant et hilarant feu d'artifices stylistiques, ses plus subtils accents flaubertiens. (...) " .

C'est nouveau : Flaubert Travaille au Nouvel Observateur.

vendredi 27 septembre 2013

La droite est au pouvoir (75).

Le ministre " socialiste " Pierre Moscovici sait recruter un conseiller :



Le Meilleur du Monde de Xavier Niel.

Quand Le Monde consacre un article à une école financée par Xavier Niel, un des 3 actionnaires principaux du ... Monde, cela donne le papier suivant de Nathalie Brafman mis en ligne le 24 septembre 2013 :

" Dans "la piscine" de l'école 42, avec les futurs génies de l'informatique (...)
l'école 42 (...)
ce nouvel établissement censé former des développeurs en informatique.(...)
l'école financée par Xavier Niel (patron de Free et par ailleurs actionnaire à titre individuel du Monde) (...)
Ici on promeut un enseignement iconoclaste fondé sur l'autonomie, l'entraide et le "peer to peer education", entendez la "pédagogie par le partage des connaissances".(...)
Les locaux sentent encore le neuf. Trois immenses salles, réparties sur trois étages (...)
des iMac 27 pouces flambant neufs (...)
L'école est ouverte 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 (...)
A 42, tout est fait pour tester la résistance physique et morale des candidats (...)
Pour les dérouter, les "gentils organisateurs" modifient les plannings (...)
Cette exigence de rigueur se retrouve dans la vie quotidienne : omettre de verrouiller sa session, même pour une pause pipi de cinq minutes, oublier de badger chaque fois qu'on rentre dans l'école, et l'on est passible de travaux d'intérêt général version "42" : nettoyage des écrans d'ordinateur ou contrôle des badges à l'entrée... La semaine ne s'arrête en fait jamais (...) " .

Brrrrr.....

La droite est au pouvoir (74).

Vu sur le site de Gala, un journal de référence bien connu :


lundi 23 septembre 2013

La droite est au pouvoir (73).

Pierre Moscovici est le ministre " socialiste " de l'économie et des finances.
Le mardi 17 septembre il était l'invité des " 4 vérités " sur France 2.
Voici ce qu'a osé dire Pierre Moscovici dans cette émission :


dimanche 22 septembre 2013

Les présidents passent, Jacques Attali reste.

Les dominants ont des " intellectuels " organiques qui depuis plus de trente ans s'appliquent à inculquer le catéchisme néo-libéral aux gueux et pré-fabriquent les lieux communs utlisés par les exécutants de la casse sociale. L'une de ces " lumières " s'appelle Jacques Attali. Et on le voit partout, tout le temps  et aux côtés des fondés de pouvoir du Parti de la Presse et de l'Argent :




Un copinage clair et fouillé de François Reynaert.

François Reynaert et Odile Benyahia-Kouider sont journalistes au Nouvel Observateur.
Dans Le Nouvel Observateur du 19 septembre 2013 François Reynaert rend compte du dernier livre d'Odile Benyahia-Kouider :

" (...) Depuis la publication du livre que notre amie Odile Benyahia-Kouider consacre à ce pays [l'Allemagne], ils n'ont plus aucune excuse pour se cantonner à ces simplifications bêtasses. (...) L'auteur connaît son sujet. Sa mère est allemande et elle fut correspondante de «Libération» à Berlin. Elle est aussi une très bonne enquêtrice. C'est ce qui fait le poids de ce travail clair, fouillé, qui mêle habilement le reportage classique et une approche plus subjective pour nous donner à voir un pays (...) " .

vendredi 20 septembre 2013

jeudi 19 septembre 2013

Marcel Gauchet, " penseur " pour présidents incultes.

Marcel Gauchet est un des artisans de la révolution conservatrice de ces trente dernières années.
Dans Le JDD du 15 septembre 2013 il est interviewé sur ses rencontres avec les présidents de la République (Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande).
Ce que Marcel Gauchet dit de ces 4 présidents s'applique à merveille à ... Marcel Gauchet :

" (...) opportuniste (...)
à côté de la plaque (...)  
L'âge et la fatigue (...)
indifférent aux problèmes de fond (...)
Pour lui, visiblement, chercher à comprendre, c'était perdre son temps (...)
incapable de dialogue (...)  " .

lundi 16 septembre 2013

Arnaud Montebourg s'entoure de millionnaires.

Le 15 septembre 2013 Le JDD publie une interview d'Arnaud Montebourg, un ministre " socialiste " , faux rebelle, vrai carriériste :

" (...) L’avion. Avec cette invention l’homme est redevenu un oiseau (...)
la cavalerie arrive une fois que tout le monde est déjà scalpé (...)
l’Etat est capital-risqueur (...)
la Marque France (...)
Ces plans ont été élaborés avec les industriels eux-mêmes. Les 34 chefs de projets sont issus des filières, ce sont des dirigeants d’entreprises. C’est ce qui fait la force et la nouveauté de notre démarche. Avec eux, la France est en train de se réinventer. (...)
J’ignore les opinions politiques d’un 
Carlos Ghosn (Renault Nissan) [2 728 356 € de rémunération en 2012]
Antoine Frérot (Veolia)[1 580 610 € de rémunération en 2012]
Thierry Breton (Atos)[2 831 924 €  de rémunération en 2012] ou 
Olivier Piou (Gemalto) [2 240 000 € de rémunération en 2012] 
et ne veux pas les connaitre. Nous avons pris les dirigeants qui voulaient nous prêter main forte. C’est une charge pour eux et nous devrions les remercier. Et puis nos choix ne se limitent pas au Cac 40. Nous avons fait appel à des patrons de filières, de PME, de start-up...(...) " .

jeudi 12 septembre 2013

La droite est au pouvoir (72).

Pas si étrange défaite que ça des " socialistes " français.
Vu sur le site des Echos ce 11 septembre 2013 :



mercredi 11 septembre 2013

Vers une philosophie de l'amiante ?

Vu sur le site de France Inter ce 11 septembre 2013 :



Le " philosophe " de Valéo va t-il aussi plancher sur le ressenti et la symbolique des contaminations à l'amiante (source : Libération) :


mardi 10 septembre 2013

La droite est au pouvoir (71).

Olivier Veran est un député " socialiste " . L'horizon ultime de son cerveau c'est les-entreprises-d-'-abord et il le montre dans un message publié sur son blog le 7 septembre 2013 :

lundi 9 septembre 2013

Le Monde Diplomatique joue t-il sur tous les tableaux du mermetisme ?

Le mercredi 26 juin 2013 le site d' Article 11 met en ligne un article d'Olivier Cyran titré
" Daniel Mermet ou les délices de « l’autogestion joyeuse » " .
L'introduction de cet article est sans ambiguité :
" Ce n’est jamais un plaisir de « tirer » sur son propre camp. Mais quand l’une des personnalités les plus influentes de l’audiovisuel « de gauche » adopte au quotidien des techniques de management dignes du patronat néolibéral le plus décomplexé, difficile de détourner les yeux. Enquête sur [Daniel Mermet] l’animateur un brin schizophrénique de « Là-bas si j’y suis », l’émission culte de France Inter. "

Dans cet article Julien Brygo témoigne des méthodes humanistes de Daniel Mermet :
"  « L’une des questions qui revient le plus souvent, quand on expose la réalité sociale de cette émission, c’est : “Si Mermet méprise ses travailleurs, les divise et les interchange sans aucun scrupule, comment faites-vous pour supporter l’énorme contradiction avec ce qu’il dit tous les jours au micro ?”, observe Julien Brygo. Ce qui fait tenir ce système, c’est l’idée selon laquelle cette émission est la seule, la meilleure, la plus critique, la plus subversive, la plus exigeante… C’est en vertu de cette rémunération symbolique que les gens tiennent le coup et subissent en silence les accès de colère du patron, ses insultes, ses chantages à la valise ou ses crises existentielles. Quand le calme revient dans le bureau, après s’être défoulé sur ses “petits”, “Daniel” reprend inlassablement le fil de sa grande narration, de tel ou tel reportage mémorable à Sarajevo ou à Kaboul. Il passe sa vie à se raconter, à sublimer son propre récit, pour, toujours, alimenter sa légende, celle du grand résistant, même en face de gens qui connaissent par cœur la moindre de ses anecdotes. N’importe quelle personne qui a une fois posé les pieds dans son bureau se rend compte que seul le maître a droit à la parole et qu’il y règne un silence de mort. Au long des années, il a fragmenté ses équipes en créant des rivalités factices dont il joue constamment (“tu es meilleur qu’elle, c’est toi qui a fait le reportage le plus modeste et génial”) pour consolider son trône et régner en divisant. Il en résulte un esprit de compétition et de soumission qui ne rend pas l’émission meilleure, au contraire. On dit qu’on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs... Chez Mermet, on voit bien les œufs cassés. Mais où est l’omelette ? » " .

Dans le numéro de septembre 2013 du Monde Diplomatique on peut lire des articles signés par Olivier Cyran et Julien Brygo.

Le jeudi 5 septembre 2013 Daniel Mermet consacre " son " émission de  " Là-bas si j'y suis " au numéro de septembre 2013 du Monde Diplomatique et discute d'articles parus dans ce numéro en compagnie de membres du Monde Diplomatique.

Peut-être que les membres du Monde Diplomatique qui sont allés parler dans le micro de Daniel Mermet n'avaient pas lu l'article d'Olivier Cyran consacré à Daniel Mermet ... ou  bien ont-ils voulu (involontairement ? ) illustrer l'extrait du témoignage de Julien Brygo que nous avons reproduit ci-dessus ...

dimanche 8 septembre 2013

Jean-Michel Thénard est un récidiviste du copinage.

Dans Le Canard enchaîné du 4 septembre 2013 Jean-Michel Thénard rend compte d'un livre de Judith Perrignon, une ancienne journaliste de Libération. Jean-Michel Thénard est aussi un ancien de Libération :
" (...) Judith Perrignon n'a peur de rien (...) beaucoup de pages remarquables (...) " .

Dans Le Canard enchaîné du 22 septembre 2010 Jean-Michel Thénard rendait compte d'un livre de ... Judith Perrignon :
" (...) un premier roman rythmé par une petite musique très personnelle. Qui ravira même les esprits chagrins. " .

jeudi 5 septembre 2013

La droite est au pouvoir (70).

Deux députées " socialistes " (dont la comique Karine Berger) sortent un livre à la gloire des entreprises. La présentation du site de l'éditeur est un poème :


The Irish Times dégonfle la baudruche sarkozyste Manuel Valls.

Le 16 août 2013 The Irish Times met en ligne un article de Lana Marlowe consacré au ministre de l'intérieur " socialiste " Manuel Valls.


mercredi 4 septembre 2013

Un député " socialiste " vend la mèche.

Philippe Doucet est un député " socialiste " .
Le 4 septembre il a fait paraître une tribune sur le site du Huffington Post.
Sa prose limpide :

" (...) les besoins des entreprises (...)
la TVA augmentera en janvier 2014 pour financer le crédit d'impôt compétitivité-emploi de 20 milliards d'euros accordé aux entreprises (...)
le gouvernement a annoncé à l'université d'été du Medef que les efforts demandés aux entreprises dans le cadre de la réforme des retraites seraient compensés (...)" .

mardi 3 septembre 2013

Eric Aeschimann lèche son chef Jérôme Garcin.

Dans Le Nouvel Observateur du 22 août 2013 Eric Aeschimann rend compte du dernier livre d'Arnaud Viviant.

Arnaud Viviant est critique littéraire au " Masque et la plume " , une émission de France Inter produite et animée par Jérôme Garcin qui est directeur délégué au ... Nouvel Observateur.

" (...) Arnaud Viviant chante sa vie de critique et vous ne serez pas déçu. (...) on jubile avec lui. (...) Critiqué télé puis littéraire à « Libé », Arnaud Viviant a incarné, au milieu des années 1990, un renouveau du journalisme littéraire. (...) il signe aujourd'hui un livre épatant sur son parcours en zigzag. Et, comme son héros, il fait partie de l'équipe du «Masque et la Plume», de notre chef bien-aimé Jérôme Garcin.(...) " .

lundi 2 septembre 2013

Le PS, une entreprise comme les autres.

Voici ce qu'on peut voir depuis le 28 août 2013 sur le site du Parti " Socialiste " :




dimanche 1 septembre 2013

La grande peur de l'essayiste de béniter Chantal Delsol.

Merci au Monde d'avoir mis en ligne le 30 août 2013 un article de châtelaine apeurée de Chantal Delsol dans lequel on peut lire ceci :

" (...) Il n'y a pas plus proche de l'Union soviétique que la France d'aujourd'hui. (...)
Notre vieux pays, qui a mangé presque toutes ses ressources par paresse égalitaire (...)
convaincre une population infantilisée de remettre en question en partie l'assistanat d'Etat. (...) " .